• Massacre à Gaza : Communiqué de la Campagne BDS France

     

    Face aux massacres perpétrés contre les manifestants pacifiques à Gaza, d’importantes mobilisations de solidarité ont eu lieu et continuent dans le monde entier. BDSFrance participe activement aux mobilisations en France, affirme sa solidarité avec les habitants de Gaza et appelle à intensifier la campagne palestinienne BDS
    Le lundi 14 mai 2018 restera dans l’histoire comme une des grandes dates de massacres; tandis que des soldats israéliens assassinaient plus de 60 manifestant.e.s non armé.e.s de la bande de Gaza sous blocus, et en blessait plus de 2700, des dirigeants israéliens et américains faisaient honteusement la fête en transgressant le droit international par l’inauguration de l’ambassade US à Jérusalem.
    Selon Amnesty international, qui rappelle sa demande d’embargo sur les armes envers Israël*, ces homicides délibérés constituent probablement de nouveaux crimes de guerre.
    Le même jour, Reporters sans frontières (RSF) saisissait la Cour pénale internationale (CPI) concernant une vingtaine de tirs directs de snipers israéliens vers des journalistes palestiniens. Médecin sans frontières s’alarme des nombreuses blessures « inhabituelles » et de munitions destinées à mutiler. Le 17 mai un groupe de 560 Palestiniens habitants à Gaza, victimes des tirs israéliens lors des manifestations, agissant en leur nom personnel ou au nom d’un proche parent tué, ont adressé une plainte à Madame BENSOUDA, procureur de la CPI.
    Ces massacres commis par Israël depuis le 30 avril, sont l’équivalent des pires massacres commis par le régime d’apartheid de l’Afrique du Sud vis à vis de manifestants désarmés. Cependant l’État français n’a pris aucune mesure, et s’est une fois de plus contenté de « paroles ».
    Le gouvernement français montre une nouvelle fois sa complicité et son soutien au régime israélien et prévoit de recevoir, Netanyahu le 5 juin puis Rivlin le 18 juin pour inaugurer une saison croisée France-Israël .
    Nous ne l’accepterons pas.
    La Campagne BDS France dénonce leur invitation sur le sol français.
    Elle demande l’abandon pur et simple de la saison croisée France Israël et vous invite à signer et partager largement cette pétition pour son annulation : http://annulationfranceisrael.wesign.it/fr
    Elle appelle tous les artistes et les structures culturelles françaises à dénoncer cette saison sanglante et à refuser d’y participer.
    Elle appelle les universités à suspendre les contrats de coopération avec les universités israéliennes, toutes étroitement liées à l’industrie militaire
    Elle appelle à renforcer partout les boycotts, les désinvestissements et les sanctions et à intensifier cette campagne, à travers notamment l’appel pour un embargo militaire contre Israël :
    La France doit imposer un embargo militaire immédiat contre le régime israélien d’apartheid.
    Les massacres contre la grande Marche du Retour ne doivent pas
    rester impunis !
    Solidarité avec le peuple palestinien !
    Embargo militaire contre Israël !
    Israël Apartheid, Boycott !