• Ils ont expulsé Djelil!

    Le Préfet du Rhône n’a pas de quoi être fier. En jetant un gamin de 15 ans hors du dispositif d’aide sociale à l’enfance dans lequel il commençait à s’intégrer, en l’enfermant 3 semaines derrière les grilles d’un centre de rétention jusqu’à susciter l’émotion de pas mal de policiers qui auraient aimé le voir libéré, puis en repoussant l’enfant hors de France comme si c’était un chien, il a bien joué son rôle dans la chasse aux migrants arrivés jusqu'à nous, rescapés du désert ou de la Méditerranée. Il pourra réclamer sa médaille au gouvernement Macron, dans la spécialité traque des enfants étrangers !

    Djelil a accepté l’Italie pour ne pas risquer d’être renvoyé en Afrique. L’Italie ne l’a pas refusé puisqu’il y avait été enregistré à son arrivée, mais comme il s’était déclaré majeur en pensant arriver comme ça plus vite en France, elle l’a repris comme majeur et ce soir il n’y a pas de place à Venise pour l’enfant mineur qu’il est. A l’aéroport, dans les bureaux de la PAF italienne, ne parlant pas l’italien et avec le manque de maturité liée à son âge, sans doute n’a t-il pas su revendiquer assez haut et fort sa véritable identité, mais les flics ne lui ont posé aucune question. Donc Djelil est ce soir seul à la gare de Venise, s’apprêtant à dormir dehors, puisque le voilà transformé en enfant des rues par la grâce des politiques migratoires de l’Union européenne.


    Pendant que les riches deviennent de plus en plus riches, le monde capitaliste écrase des milliers de vies, celles de ceux qui sont nés du mauvais côté de la barrière et ne présentent plus grande utilité dans leur course aux profits. Les migrants meurent par milliers en Méditerranée et les ONG qui cherchent à les sauver sont accusées de complicité avec les passeurs. Les subventions européennes finiront, elles, par arroser les vrais réseaux de passeurs, ceux qui séquestrent, torturent et sucent l’argent des migrants, mafias à qui il sera de plus en plus demandé de retenir les migrants au-delà de la Méditerranée…


    Il y a une urgence absolue à ce que les luttes pour les droits des migrants, contre la misère et l’exploitation, s’amplifient grandement.


    Ce soir, révolte et amertume. Et toujours, recherche de contacts solidaires à Venise... Merci de vos réponses!


    Tags Tags : , , ,