•  

    RDV à 17h Place de la République à Lyon pour une nouvelle action !

    Venez avec votre T-shirt noir et votre croix blanche !

    Faites chauffer vos téléphones, faites passer le message !

    Amplifions le combat !
    Non à l’agrément 

     

     

    Communiqué du Collectif unitaire 69 occupant l’Opéra de Lyon

     

    Suite à l’Assemblée Générale réunissant près de 180 travailleurs ce dimanche 22 juin
    2014 à 19h à l’Amphithéâtre de l’Opéra de Lyon, le collectif unitaire 69 a voté
    l’occupation de l’Opéra pour une durée de 48h renouvelable.

    L’Assemblée Générale a été précédée par une action des salariés du dernier spectacle de l’Opéra de la saison et par une opération de sensibilisation au sujet de la réforme de l’assurance chômage.

    Au cours de cette assemblée s’est dégagée la nécessité pour le collectif de disposer
    d’un lieu pérenne permettant d’étendre la mobilisation, en offrant à la fois une vitrine
    et un lieu d’échange et de sensibilisation de cette réforme.

    Une demande de mise à disposition a été formulée dans ce sens auprès de la direction de l’Opéra.

    Suite au refus de la mise à disposition de l’Amphithéâtre par la direction de l’Opéra,
    l’Assemblée Générale souveraine du Collectif a voté l’occupation de l’Opéra jusqu’à
    nouvel ordre.

    Tant que notre voix ne sera pas entendue, notre action ne connaitra pas de pause !

    Quelques mots sur le Collectif Unitaire 69 :

    Nous sommes des travailleurs concernés par la réforme de l’assurance
    chômage découlant de l’accord du 22 mars : chômeurs, intermittents du spectacle,
    intérimaires, salariés subissant une flexibilité accrue, syndiqués ou non, de tous âges
    et de tous horizons.

    Nous nous sommes réunis fin février 2014 à Lyon et dans le Rhône ; des mouvements similaires existent partout ailleurs en France.

    La réforme, dont la mise en application est prévue pour le 1er juillet, vise à
    faire des économies sur le dos des plus précaires et constitue une violente attaque de
    plus faite aux dispositifs de protection sociale.

    Nous dénoncons les conditions dans lesquelles les partenaires sociaux se sont
    mis d’accord sur le texte. Nous dénoncons la communication mensongère du MEDEF
    et du gouvernement sur le sujet.

    Ce mouvement dépasse largement le cadre des intermittents du spectacle, qui sont loin d’être les seuls touchés par cette réforme.

    Nous dénoncons les propositions de M Manuel Vals qui essaye de diviser la contestation nationale des travailleurs précaires. Ces propositions visent notamment
    à financer par l’Etat le différé d’indemnisation des seules annexes 8 et 10 (celles qui
    concernent les travailleurs du spectacle et de l’audiovisuel) mis en place par cette
    convention.

    Ce financement proposé par l’Etat est contraire au principe de solidarité pensé par le
    Conseil National de la Résistance, où les actifs cotisent pour les inactifs, les
    travailleurs pour les retraités, les bien-portants pour les malades.

    Nous demandons le non-agrément de l’accord par M. Rebsamen, ministre du
    travail, afin que cette réforme ne soit pas appliquée. Nous demandons la
    renégociation entière de l’accord.

    Ce que nous défendons, nous le défendons pour tous.

    Plus d’informations : http://collectif-unitaire-69.tumblr.com
    contact : collectifunitaire69@gmail.com

     


    Tags Tags : , ,